Fabulettes

en fer

blanc

S'adressant aux enfants de 3 à 8 ans, le spectacle "Fabulettes en fer blanc" a été imaginé par Sylvie Riffard  à partir de quelques fabulettes d'Anne Sylvestre et de personnages façonnés avec de vieux ustensiles de cuisine en fer blanc....

Créé en 2010, ce spectacle a beaucoup tourné dans de nombreuses écoles, MJC, médiathèques

 

 

 

 

 

 

Un tour de chant fantaisiste de fabulettes d'Anne Sylvestre ré-arrangées par Patrick Mathis et mis en scène par Hervé Peyrard

 

 

Au fil des chansons, on découvre toute une galerie de personnages avec lesquels la chanteuse dialogue en fabulettes...      

  Il sera question, tout au long du spectacle, de la maison d'Alexandre, de Marion, d'un cachalot, de Cécile, Céline et toute leur lignée, mais aussi d'un merluchon, d'un bateau et d'un marin qui revient de loin....

Les préoccupations de la chanteuse, entre autres diversions poétiques et farfelues, sont celles de n'importe quelle mère de famille soucieuse de nourrir correctement une nombreuse progéniture plus adepte de fast-food que de plats équilibrés....

De ses gamelles sortiront, au fil du spectacle, tout un tas de surprises pour le plus grand bonheur des enfants.

Le parti-pris musical

C'est vrai que les fabulettes on les connaît depuis longtemps...

Leurs mélodies que l'on retient sans s'en rendre compte et qu'on fredonne l'air de rien font parties du patrimoine génétique de la "génération fabulette"...

 

Dans cette connaissance il y a bien sûr la chanson en elle-même, mais il y a aussi l'interprétation d'Anne Sylvestre : sa voix, son phrasé, ses intonations... et il y a aussi  les arrangements musicaux et leur instrumentation.

Tout ça fait partie mine de rien du "pack fabulettes" dans notre mémoire.

Sortir de tout ça n'est pas facile...

 

Heureusement, il y a Patrick Mathis.

Patrick Mathis est passé totalement à côté des fabulettes dans sa vie.

Il n’a pas été élevé avec, ne les a jamais chantées à ses enfants.

Quand ses enfants étaient petits, il leur chantait Dick Annegarn, Henri Salvador, Nino Ferrer, Beau Dommage ou Maxime Le Forestier…. voire même Joe Dassin…

Jamais les fabulettes.

 

Autant dire qu’il ne les connaît absolument pas.

 

Du coup ça ne le gêne pas du tout d’imaginer « comptine marine » sur un rythme de biguine caribéenne, ou de faire de « Marion Tourbillon » un hymne pour Pom Pom girls interprété par une fanfare universitaire américaine avant un match de socker !

 

Tout ça vous réveille subitement une fabulette qui ronronnait tranquillement dans notre tête, et dont on croyait avoir fait le tour depuis longtemps !

 

Et si après ça vous trouvez encore que c'est du passé les fabulettes !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now